Tourne-disques

chargement

Loading
Par page :
1 - 32 de 121
Classer par :
1 - 32 de 121
Classer par :

FAQ sur les tourne-disques

Quand on dépose un disque de vinyle sur un tourne-disque, le seul mot qui peut décrire ce qu’on ressent, c’est intemporel. C’est pourquoi les tourne-disques, autrefois appelés phonographes, restent depuis un siècle le moyen le plus apprécié d’écouter de la musique à la maison. Les modèles d’aujourd’hui ont le même concept de base, mais sont plus sophistiqués du côté de la fidélité audio et de l’intégration à nos habitudes d’écoute. Voici quelques réponses aux questions courantes sur le sujet.

Quels sont les différents types de tourne-disques?

La fonction principale de ces appareils est de faire tourner un disque continuellement pour que le stylet puisse lire la modulation de ses sillons. Sa vibration produit le son qui sort de vos haut-parleurs. La surface où on pose le disque se nomme platine, et elle est actionnée par entraînement à courroie ou par entraînement direct. Les appareils à entraînement par courroie ont un moteur indépendant qui fait tourner la platine, alors que la platine d’un modèle à entraînement direct est intégrée au moteur.

Les deux types ont leurs avantages, mais les modèles à entraînement par courroie sont préférés par les mélomanes pour leur qualité sonore. Les DJ, quant à eux, préfèrent l’entraînement direct, car il est plus robuste et démarre plus rapidement.

Quoi surveiller quand on magasine son tourne-disque

Le concept de base des tourne-disques n’a pas changé depuis des décennies. Toutefois, les modèles modernes se sont adaptés à nos habitudes contemporaines. Ils ont des ports USB pour se brancher sur un ordinateur. Vous pouvez ainsi enregistrer le son sous forme numérique pour le transférer à votre lecteur de musique mobile. Aussi, certains tourne-disques sont sans fil et se connectent à vos haut-parleurs ou amplificateurs par Bluetooth. On s’encombre ainsi moins dans les fils.

Quels accessoires sont nécessaires?

Les tourne-disques ne sont pas fonctionnels aussitôt sortis de la boîte. Ils demandent quelques composants pour donner vie à vos disques. D’abord, il faut un préamplificateur, qui convertit et amplifie le signal audio en provenance du tourne-disque pour produire du son. Certains tourne-disques ont cette fonction intégrée, mais la plupart ont besoin d’un amplificateur stéréo. L’amplificateur doit avoir un sélecteur phono. Et n’oubliez pas que vous aurez besoin de haut-parleurs pour entendre ce qui sort de l’amplificateur. C’est de là que le son provient. La dernière pièce nécessaire, c’est une collection d’excellents vinyles. Commencez par fouiller dans le grenier chez vos parents.