Nouveau MacBook Pro

  • APPLE(19)
  • 2000 $ et plus(19)
  • 14 po(8)
  • 16 po(11)
  • Apple(19)
  • Apple(19)
  • 10(15)
  • 8(4)
  • 16(15)
  • 32(4)
  • 512 à 749.9 go(7)
  • 1 à 1.9 to(12)
  • Disque SSD(19)
  • Prend en charge le Wi-Fi 6(19)
  • macOS(19)
  • BestBuyCanada(19)
  • 5(5)
  • 4(5)
  • 19 résultats

    Trier
    Fin des résultats

    Une nouvelle façon de passer chez les pros

    Voici la nouvelle puce M1 d’Apple

    La puce M1 est une première pour Apple qui a conçu son propre processeur pour le MacBook Pro de 13 pouces. Il s’agit d’un système basé sur ARM monté sur une puce (SoC) conçue pour le portable de sixième génération qui vise à être le plus rapide et le plus écoénergétique. Les portables MacBook Pro précédents utilisaient des processeurs d’Intel fonctionnant sur l’architecture x86 qui étaient sur les ordinateurs Windows depuis de nombreuses années.

    M1 est un jeu de puces complexe qui utilise l’architecture ARM déjà utilisée dans l’iPad et l’iPhone, et qui l’amène beaucoup plus loin. Elle combine différents composants de traitement, comme un processeur graphique, des puces de sécurité et de mémoire, et les exécute de façon beaucoup plus efficace. En effet, en n’utilisant que la moitié de l’énergie nécessaire pour exécuter les mêmes processus, la nouvelle puce apporte une meilleure autonomie.

    L’adoption d’un jeu de puces basées sur ARM rapproche aussi le Mac de l’iPad et de l’iPhone, rendant le MacBook Pro en mesure d’exécuter les applications iOS ou iPadOS de façon native. Il peut y avoir des versions pour ordinateur de bureau de ces applications ou des ports simples qui facilitent la productivité d’un appareil à l’autre.

    Ce que vous obtenez avec les nouvelles puces M1 Pro et M1 Max

    Apple a pris sa puce M1 et l’a améliorée pour devenir la M1 Pro et la M1 Max. La M1 Pro utilise la même architecture que la M1, ce qui veut dire qu’elle combine la performance de l’unité centrale et du processeur graphique. Le processeur est doté de huit cœurs haute performance et de deux cœurs haute efficacité. Ceux-ci participeront à l’exécution selon ce que vous faites sur le MacBook Pro, donc lorsque vous avez besoin de puissance et de vitesse, ils le feront passer à un niveau supérieur. Lorsque vous faites quelque chose qui demande moins d’énergie, les cœurs haute efficacité peuvent intervenir, ce qui contribue à prolonger l’autonomie de la batterie.

    La puce M1 Max est la plus grosse jamais fabriquée par Apple. Bien qu’elle ait les mêmes cœurs de performance et d’efficacité que la M1 Pro, elle prend en charge plus de mémoire et peut fonctionner plus rapidement. Par exemple, la M1 Pro peut doubler la performance graphique par rapport à la M1 originale, mais la M1 Max peut doubler la sortie graphique de la M1 Pro elle-même.

    Cela rend le MacBook Pro avec la M1 Max plus adapté à tous ceux qui ont besoin d’une amélioration majeure dans les tâches exigeantes en graphiques qui nécessitent aussi une optimisation de la mémoire. La M1 Pro est très performante et pourrait être le meilleur choix si vos besoins sont plus exigeants pour l’unité centrale. La puce M1 originale peut parfaitement répondre à des besoins modestes, alors si vous voulez simplement naviguer ou faire des tâches administratives, elle pourra aisément s’en charger.

    Comment le nouveau MacBook Pro fonctionnera-t-il avec les autres Mac?

    Puisque les processeurs ARM et x86 fonctionnent différemment, ils ont besoin d’un pont unificateur pour combler leurs différences, et c’est là que Rosetta 2 entre en jeu. Rosetta 2 est une couche de compatibilité qui peut automatiquement convertir l’application x86 d’un MacBook Pro muni de processeurs Intel en un portable ARM plus récent lorsque vous l’installez.

    Certains développeurs ont depuis migré leur logiciel pour créer des versions basées sur l’ARM, donc vous êtes plus susceptibles de trouver une application ou un jeu qui fonctionnera nativement sur la toute dernière gamme de MacBook Pro, y compris les modèles de 13 po, 14 po et 16 po.

    Les plus récentes fonctionnalités

    Il n’y a pas que l’intérieur qui compte, l’extérieur aussi. Le nouveau MacBook Pro de 14 po conserve son écran Retina Liquid (3024 x 1964) avec la technologie True Tone. Le clavier Magic rétroéclairé est de retour, y compris les touches de fonctions et le capteur Touch ID. Posez vos doigts sur le pavé tactile Force Touch qui laisse toujours amplement d’espace pour les gestes multipoints et même pour dessiner.

    La capacité de stockage interne commence à 256 Go, et vous pouvez aussi choisir 512 Go ou plus. Apple a également ramené les ports qu’elle avait auparavant retirés des portables MacBook Pro, et ils comprennent un lecteur de carte mémoire SDXC, un port HDMI, une prise pour écouteurs de 3,5 mm et trois ports USB-C Thunderbolt 4 pouvant transférer des données jusqu’à 40 Gb/s et 10 Gb/s par USB 3.1. Avec la prise en charge du Wi-Fi 6, ce portable est prêt à se connecter aux réseaux Wi-Fi les plus rapides.

    Le MacBook Pro de 16 po est doté du même écran Retina Liquid (3456 x 2234) et offre des configurations d’unité centrale et de processeur graphique plus puissantes. MagSafe 3 ramène le port de chargement exclusif d’Apple comme un autre retour du passé. Une caméra FaceTime HD de 1080p améliore la qualité des appels vidéo. Les deux portables commencent aussi à 16 Go de mémoire vive et 512 Go ou 1 To de stockage pour vous permettre de créer encore plus de contenu.

    Meilleure autonomie

    Le jeu de puces M1 fait voler en éclats les précédentes références en matière de batterie de MacBook Pro en permettant à ces portables d’atteindre de 17 à 21 heures de lecture vidéo. Pour être sur le Web, l’autonomie passe de 11 à 14 heures. Ces chiffres reflètent le rendement des applications avec ARM, comme celles qu’Apple développe et précharge. Comme ces applications parlent la même langue, elles fonctionnent plus efficacement et consomment moins d’énergie.

    Monterey de Mac OS, la dernière version du système d’exploitation d’ordinateur de bureau d’Apple, a également été conçue pour en tirer profit avec une meilleure apparence et un meilleur rendu. Monterey est doté de capacités de gestion de l’alimentation supplémentaires qui s’activent au besoin, offrant un soutien supplémentaire pour empêcher de trop faire appel à la batterie.

    Une nouvelle façon de passer chez les pros

    Voici la nouvelle puce M1 d’Apple

    La puce M1 est une première pour Apple qui a conçu son propre processeur pour le MacBook Pro de 13 pouces. Il s’agit d’un système basé sur ARM monté sur une puce (SoC) conçue pour le portable de sixième génération qui vise à être le plus rapide et le plus écoénergétique. Les portables MacBook Pro précédents utilisaient des processeurs d’Intel fonctionnant sur l’architecture x86 qui étaient sur les ordinateurs Windows depuis de nombreuses années.

    M1 est un jeu de puces complexe qui utilise l’architecture ARM déjà utilisée dans l’iPad et l’iPhone, et qui l’amène beaucoup plus loin. Elle combine différents composants de traitement, comme un processeur graphique, des puces de sécurité et de mémoire, et les exécute de façon beaucoup plus efficace. En effet, en n’utilisant que la moitié de l’énergie nécessaire pour exécuter les mêmes processus, la nouvelle puce apporte une meilleure autonomie.

    L’adoption d’un jeu de puces basées sur ARM rapproche aussi le Mac de l’iPad et de l’iPhone, rendant le MacBook Pro en mesure d’exécuter les applications iOS ou iPadOS de façon native. Il peut y avoir des versions pour ordinateur de bureau de ces applications ou des ports simples qui facilitent la productivité d’un appareil à l’autre.

    Ce que vous obtenez avec les nouvelles puces M1 Pro et M1 Max

    Apple a pris sa puce M1 et l’a améliorée pour devenir la M1 Pro et la M1 Max. La M1 Pro utilise la même architecture que la M1, ce qui veut dire qu’elle combine la performance de l’unité centrale et du processeur graphique. Le processeur est doté de huit cœurs haute performance et de deux cœurs haute efficacité. Ceux-ci participeront à l’exécution selon ce que vous faites sur le MacBook Pro, donc lorsque vous avez besoin de puissance et de vitesse, ils le feront passer à un niveau supérieur. Lorsque vous faites quelque chose qui demande moins d’énergie, les cœurs haute efficacité peuvent intervenir, ce qui contribue à prolonger l’autonomie de la batterie.

    La puce M1 Max est la plus grosse jamais fabriquée par Apple. Bien qu’elle ait les mêmes cœurs de performance et d’efficacité que la M1 Pro, elle prend en charge plus de mémoire et peut fonctionner plus rapidement. Par exemple, la M1 Pro peut doubler la performance graphique par rapport à la M1 originale, mais la M1 Max peut doubler la sortie graphique de la M1 Pro elle-même.

    Cela rend le MacBook Pro avec la M1 Max plus adapté à tous ceux qui ont besoin d’une amélioration majeure dans les tâches exigeantes en graphiques qui nécessitent aussi une optimisation de la mémoire. La M1 Pro est très performante et pourrait être le meilleur choix si vos besoins sont plus exigeants pour l’unité centrale. La puce M1 originale peut parfaitement répondre à des besoins modestes, alors si vous voulez simplement naviguer ou faire des tâches administratives, elle pourra aisément s’en charger.

    Comment le nouveau MacBook Pro fonctionnera-t-il avec les autres Mac?

    Puisque les processeurs ARM et x86 fonctionnent différemment, ils ont besoin d’un pont unificateur pour combler leurs différences, et c’est là que Rosetta 2 entre en jeu. Rosetta 2 est une couche de compatibilité qui peut automatiquement convertir l’application x86 d’un MacBook Pro muni de processeurs Intel en un portable ARM plus récent lorsque vous l’installez.

    Certains développeurs ont depuis migré leur logiciel pour créer des versions basées sur l’ARM, donc vous êtes plus susceptibles de trouver une application ou un jeu qui fonctionnera nativement sur la toute dernière gamme de MacBook Pro, y compris les modèles de 13 po, 14 po et 16 po.

    Les plus récentes fonctionnalités

    Il n’y a pas que l’intérieur qui compte, l’extérieur aussi. Le nouveau MacBook Pro de 14 po conserve son écran Retina Liquid (3024 x 1964) avec la technologie True Tone. Le clavier Magic rétroéclairé est de retour, y compris les touches de fonctions et le capteur Touch ID. Posez vos doigts sur le pavé tactile Force Touch qui laisse toujours amplement d’espace pour les gestes multipoints et même pour dessiner.

    La capacité de stockage interne commence à 256 Go, et vous pouvez aussi choisir 512 Go ou plus. Apple a également ramené les ports qu’elle avait auparavant retirés des portables MacBook Pro, et ils comprennent un lecteur de carte mémoire SDXC, un port HDMI, une prise pour écouteurs de 3,5 mm et trois ports USB-C Thunderbolt 4 pouvant transférer des données jusqu’à 40 Gb/s et 10 Gb/s par USB 3.1. Avec la prise en charge du Wi-Fi 6, ce portable est prêt à se connecter aux réseaux Wi-Fi les plus rapides.

    Le MacBook Pro de 16 po est doté du même écran Retina Liquid (3456 x 2234) et offre des configurations d’unité centrale et de processeur graphique plus puissantes. MagSafe 3 ramène le port de chargement exclusif d’Apple comme un autre retour du passé. Une caméra FaceTime HD de 1080p améliore la qualité des appels vidéo. Les deux portables commencent aussi à 16 Go de mémoire vive et 512 Go ou 1 To de stockage pour vous permettre de créer encore plus de contenu.

    Meilleure autonomie

    Le jeu de puces M1 fait voler en éclats les précédentes références en matière de batterie de MacBook Pro en permettant à ces portables d’atteindre de 17 à 21 heures de lecture vidéo. Pour être sur le Web, l’autonomie passe de 11 à 14 heures. Ces chiffres reflètent le rendement des applications avec ARM, comme celles qu’Apple développe et précharge. Comme ces applications parlent la même langue, elles fonctionnent plus efficacement et consomment moins d’énergie.

    Monterey de Mac OS, la dernière version du système d’exploitation d’ordinateur de bureau d’Apple, a également été conçue pour en tirer profit avec une meilleure apparence et un meilleur rendu. Monterey est doté de capacités de gestion de l’alimentation supplémentaires qui s’activent au besoin, offrant un soutien supplémentaire pour empêcher de trop faire appel à la batterie.